Translate

vendredi 13 juillet 2012

Basilique Notre-Dame

La place d'Armes, Montréal, Qc, 1828 (église Notre-Dame)


"La première église Notre-Dame fut construite à partir de 1672 sur un emplacement déterminé par Dollier de Casson, dans l'axe de la rue Notre-Dame sur l'actuelle Place d'Armes. Peu à peu l'église ne suffit plus à répondre aux besoins de la population. La fabrique de la paroisse envisagea donc, au début du XIXe siècle la construction d'une nouvelle église. Le projet de construction fut confié à l'architecte new-yorkais d'origine irlandaise James O'Donnell à qui on demanda de réaliser la plus vaste et la plus belle église catholique d'Amérique du Nord. O'Donnell arriva à Montréal en octobre 1823 et proposa un projet aux marguilliers qui l'acceptèrent rapidement.
À partir de mai 1824, on procéda à la démolition de quatre maisons et au déblaiement d'un cimetière qui occupaient l'emplacement désigné pour la nouvelle église. Les murs des fondations, en calcaire de Montréal et hauts de trois mètres, furent élevés en juillet et août 1824. Les années 1825 et 1826 furent consacrées à la construction des murs, d'une épaisseur de 1.5 mètres. Durant l'automne 1826, on érigea les 16 colonnes de la nef ainsi que le plancher de bois. Le toit ne fut installé qu'en 1827. Les travaux se poursuivirent et en juin 1829, l'église fut inaugurée même si les travaux de décoration intérieure ne furent terminés qu'en 1830. James O'Donnell mourut cette année-là sans avoir pu admirer son oeuvre terminée. Le manque d'argent força en effet le comité de construction à mettre fin aux travaux et l'érection des tours et des clochers ne reprit que dans les années 1840 sous la direction de John Ostell d'après les plans de O'Donnell. (Source : Ville de Montréal, 2007).

L'Eglise de Notre Dame de Montréal, 1847
Encre sur papier - Lithographie


Église Notre-Dame, Montréal 1850-1885
Encre sur papier - Gravure sur bois


Église Notre-Dame, Montréal 1850-1885
Encre sur papier - Gravure sur bois


 Église Notre-Dame, Montréal, QC - 1850-1885


Église Notre-Dame, Montréal, QC 1850-1885


Église Notre-Dame, Montréal, QC 1850-1885
Encre sur papier - Gravure sur bois

L'église Notre-Dame sur la place d'Armes, Montréal, QC, 1859-1860

Architecte concepteur : James O'Donnell
Architecte chargé de construire les deux clochers : John Ostell
Architecte chargé de refaire le décor intérieur : Victor Bourgeau
Dates de construction de l'église : 1824-1829
Dates de construction des clochers : 1841-1843
Dates de réfection du décor intérieur : 1872-1880

Vierge en argent offerte par Louis XIV.
Source : http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=764&mforum=micael


Église Notre-Dame, Montréal, QC, copie réalisée en 1863
  

La cloche de l'église Notre-Dame, Montréal, QC, peinture photographiée en 1868


Vue de l'église Notre-Dame depuis le jardin du Séminaire, Montréal, QC, vers 1870
  

Les funérailles de Sir Georges-Étienne Cartier, le service à l'église Notre-Dame
1873


"Vue de l'intérieur de l'église Notre-Dame."
L'Opinion publique, vol. 5, no. 27 (2 juillet 1874), p.317
© Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal. 

Église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1875


"La décoration intérieure ne satisfaisait pas entièrement les marguilliers et les prêtres de la paroisse. Elle avait été effectuée avec des moyens réduits et ne réussissait pas à mettre adéquatement en valeur la beauté architecturale de l'édifice conçu par O'Donnell. Donc dès 1856, la fabrique fit appel à l'architecte montréalais Victor Bourgeau pour concevoir des plans de rénovation du décor intérieur. L'intérieur de l'église fut entièrement refait. Bourgeau avait développé une expertise incomparable pour la conception d'églises, il était le principal architecte montréalais pour la construction et la décoration des églises. Les travaux de rénovation de l'intérieur débutèrent en 1872 et se poursuivirent jusque dans les années 1880. Le majestueux décor actuel de l'église Notre-Dame - qui comprend entre autre la chaire de 14 mètres de hauteur sculptée par l'artiste Louis-Philippe Hébert - date de cette époque. En 1890, la fabrique commandait à la maison Casavant de Saint-Hyacinthe, les grandes orgues qui furent inaugurées en 1891.

Grâce à sa riche architecture, grâce à son décor intérieur somptueux, la basilique Notre-Dame a depuis toujours valeur de symbole pour les Montréalais. Elle n'est pas le siège de l'administration du diocèse, mais elle est un lieu de culte et de rassemblement privilégié. L'église fut élevée au rang de basilique mineure par bref apostolique le 21 avril 1982 et reçut la visite du pape Jean-Paul II en septembre 1984. À maintes occasions des milliers de personnes se sont rassemblées à l'intérieur ou sur son parvis pour rendre un dernier hommage à des personnalités importantes; pensons à Maurice Richard ou Pierre Trudeau en 2000. Elle connut aussi des heures plus joyeuses et somptueuses avec le mariage de Céline Dion et René Angelil ou celui, un peu plus discret, du hockeyeur Mario Lemieux. Depuis plus de 150 ans, la basilique Notre-Dame, mariage de l'art de O'Donnell et de Bourgeau, incarne l'âme du Vieux-Montréal." (Source : Ville de Montréal, 2007).


    Église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1875

  Église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1875


Place d'Armes et église Notre-Dame, Montréal, QC, 1876


 Place d'Armes et église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1890


Église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1890


Vue de l'église Notre-Dame depuis le jardin du Séminaire, Montréal, QC, vers 1870, copie réalisée vers 1890


Intérieur de la chapelle du Sacré-Coeur, église Notre-Dame, Montréal, QC, 1892-1894

"La chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur est une chapelle située est à l'intérieur de la basilique Notre-Dame de Montréal. Elle a une entrée extérieure sur la rue Saint-Sulpice à l'est.
En 1889, le curé Léon-Alfred Sentennes confie aux architectes Perreault et Mesnard la construction d'une chapelle qui servira aux cérémonies rassemblant un nombre restreint de personnes, comme les mariages et les funérailles. Baptisée Notre-Dame du Sacré-Cœur et inaugurée le 8 décembre 1891, jour de la fête de la Vierge, elle affiche un style néo-gothique riche en motifs sculptés.
Joseph-Olindo Gratton y sculpte des anges de bois et Joseph-Charles Franchère y pose ses peintures.
La chapelle est gravement endommagée par un incendie en 1978. Le conseil de fabrique procède à une grande rénovation pour réinaugurer la chapelle en 1982." (Wikipédia)


Chapelle du Sacré-Coeur, église Notre-Dame, Montréal, QC, vers 1893



Reproduction d'une fresque de Raphael dans la chapelle du Sacré-Coeur,
Église Notre-Dame. 1910.
Source : BANQ, Album de rues E.Z. Massicotte.

Vue de l'église Notre-Dame depuis l'immeuble de l'Imperial, Montréal, QC, 1897


Intérieur de l'église Notre-Dame
Source : Art Work on Montreal, Canada - Published in twelve parts by William H. Carre; [text by Arthur Weir] - [Chicago: W. H. Carre], 1898.
© Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.


 Église Notre-Dame, place d'Armes, Montréal, QC, 1907


Autel décoré, intérieur de la chapelle du Sacré-Coeur de l'église Notre-Dame, Montréal, QC,
vers 1930
  

Église Notre-Dame. 8 avril 1936.
 Photographie de l'église Notre-Dame (116, rue Notre-Dame Ouest). Au premier plan, on remarque la place d'Armes, le monument Maisonneuve ainsi que l'entrée des deux vespasiennes de la place.
Source : Ville de Montréal. Gestion des documents et archives.


Basilique Notre-Dame, 1966.
Source : Université de Montréal


Détail de la chaire
Source : Université de Montréal


Vitrail de 1929 commémorant la première messe dite à Montréal.
Source : http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=764&mforum=micael



Orgue Casavant, 1891
© Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003


Orgue Casavant, 1891
© Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003


Orgue Casavant, 1891
© Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003



Basilique Notre-Dame - 1950
Source : BANQ - Pistard


Intérieur de l'église Notre-Dame, Montréal, QC, 1999. D'après Notman (VIEW-1190)Source : Musée McCord  http://www.mccordmuseum.qc.ca/fr/collection/artefacts/M2001.60.1/  

"L'Église catholique Notre-Dame / Basilique Notre-Dame a été désignée lieu historique national du Canada en 1989 parce que :
- elle met en relief le caractère romantique du style néogothique et constitue l'exemple le plus prestigieux de ce style au Canada;
- l'utilisation du style néogothique pour un immeuble aussi remarquable annonce l'importance que ce style aura en architecture canadienne. "

Éléments caractéristique:
"Voici les principaux éléments qui contribuent à la valeur patrimoniale du lieu :
- l’effet monumental du bâtiment de par sa taille imposante, son plan traditionnel, sa façade plate et ses deux tours massives;
- les éléments typiques des conceptions traditionnelles d’inspiration classique, notamment la façade symétrique, le toit à faible pente et l’allée rectiligne;
- l’aménagement intérieur simple, avec une nef et des tribunes;
- la façade imposante ornée d’un portique à trois arches surmonté d’une arcade aveugle et flanqué de tours jumelles carrées;
- l’ornementation de style néogothique de la façade, y compris des niches à statues, un parapet crénelé, les angles des tours sertis de colonnettes octogonales, les contreforts, les fenêtres aux arcs en tiers-point et les remplages des fenêtres;
- les techniques de construction caractéristiques du début du XIXe siècle, dont un assemblage complexe de fermes de bois, le plafond de plâtre sur lattis peint, les murs en pierre calcaire de Montréal;
- la décoration intérieure élaborée de style néogothique conçue par Victor Bourgeau, dont la nef polychromatique, les rosaces, le remplage gothique, la nef peinte et illuminée par trois lanterneaux d’éclairage de forme octogonale, le plafond en voûte nervurée, et les stalles du chœur en acajou;
- l’ornementation néogothique réalisée par le sculpteur français Henri Bouriché, dont les statues et les reliefs du maître-autel et les retables massifs du côté est du chœur;
- la chaire réalisée par le sculpteur Louis-Philippe Hébert;
- les voûtes, les murs, les entrées de porte et les vitraux réalisés par Ozias Leduc;
- les vues entre l’église et la Place d’Armes." (Lieux Patrimoniaux du Canada)

Vue en contre-plongée de la tour ouest appelée La Persévérance - 1977
Source : Université de Montréal

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire